Novembre 2014

Au sujet de l’élimination de la violence envers les femmes

Seigneur, Tu le sais, le Fourbe qui s’acharne contre la Femme et ses oeuvres s’est infiltré dans nos consciences et les a séduites. C’est là, et de là qu’il sème la confusion et fait de nous des « désastrés ».
Seigneur, Toi qui connais toute l’étendue de la souffrance que notre cécité inflige à la chair, à l’âme et à l’esprit des femmes, je t’en prie, envoie en nous et devant nous  l’épée du discernement. Sans elle, dans nos actes de charité eux-mêmes la perversion peut s’immiscer.
Toi seul  peut révéler où se cache l’oppresseur, toi seul connait les opprimés. Viens!

T. Linotte

___

« Femmes et résilience »

Dieu d’Amour et de Paix,
Tu envoies tes messagers d’espérance comme le Dr Denis Mukwege qui s’est spécialisé dans la prise en charge de centaines de femmes victimes de viols collectifs.
Bénis chacun de ses gestes:
Qu’ils soient pour ces femmes
Un signe apaisant de ton Amour pour chacune d’elles.

Dieu d’Amour et de Tendresse,
Tu suscites et envoies des apôtres généreuses comme Olivia Giles, avocate amputée des bras et des jambes, vers des jeunes africains amputés et sans prothèses, afin de leur redonner espoir et mobilité grâce à sa Fondation « 500 milles ».
Donne-lui la force et la santé pour mener à bien ses projets: que grâce à sa détermination, des jeunes amputés aient la joie d’aller au bout d’eux-mêmes en vivant debout!

Dieu de compassion et d’Amour,
tu permets le pardon impossible pour une vie anéantie à jamais dans le mal subi; tu as donné à Maïti de pardonner à son bourreau 40 ans après les faits infligés.
Donne-nous un parcelle de son courage et accorde-leur le repos et la Paix, maintenant qu’ils sont tous deux retournés vers toi; fais que jamais ne soient oubliés la vie et le pardon de Maïti Girtaner.

Amen!

Marie-Hélène

________

Esclavage et droits de l’enfant

Le respect des droits des enfants:
Vignettes d’espérance et de Paix

Réflexion-Prière

Seigneur, lorsque des jeunes enfants se promènent main dans la main dans nos villes et nos villages, accompagnés aux deux bouts du « petit train » qu’ils forment, de leurs animatrice et animateur…

Seigneur, lorsque maman conduit son petit le vendredi chez papa et que tout ce beau monde se salue avec bonne humeur…

Seigneur, lorsque des jeunes parents veillent jour et nuit en alternant leur garde auprès de leur petite née prématurément…

Seigneur, lorsque des mamans unissent leurs « trucs », journaux de bord et forment des cercles d’entraide et de parole internet, combien d’entre elles vivant en régions éloignées, se sentent moins seules…

Seigneur toi qui nous chevilles l’espérance au coeur pour élever nos enfants en ces temps de mutation familiale et sociale,

fais que nous allions de l’avant avec des projets novateurs et créatifs pour élever les enfants que tu nous a confiés, guide nos pas sur tes chemins de Paix, refais nos cœurs fatigués et garde-nous sans cesse réconciliés lorsque surgit l’épreuve.

Dans ta grande bonté, tu nous as confié des enfants et des petits-enfants pour les éveiller, les accompagner, les éduquer et les projeter dans ce monde qui par moments nous dépasse et nous surprend;

conduis-nous tous sur tes chemins et donne-nous force et espérance pour poser dans l’ici/maintenant des frontières nécessaires: elles servent à dégager nos petits des filets du « tout et tout de suite »… Et elles préparent des citoyens/nnes responsables, créatifs et sages.

Ainsi d’une génération à l’autre, leurs droits seront respectés et assurés pour un vivre-ensemble porteur de projets qui nous rassemblent et nous édifient contre vents et marées; des projets qui nous verrons passer alors que nos enfants devenus grands à leur tour transmettront le relais pour  une société juste, fondée sur des valeurs solides et une paix durable.  Amen!

Marie-Hélène

 _______

Droits de l’enfant dans un monde difficile

Réflexion- Prière

L’exploitation de l’enfant dans un cycle sans fin qui se déploie de manière odieuse dans les contextes les plus diversifiés…

Elle réapparaît à chaque époque comme le fléau le plus triste qui soit; un fléau qui peut saper les fondations du « vivre-ensemble’’ et dont l’impact – exponentiel – rejoint les choix, les démissions et les politiques de tous ordres affectant la Planète Terre.

À petite échelle, l’enfant-faire-valoir-du-parent-performant troquerait volontiers son allocation hebdomadaire et ses jeux vidéo contre du temps de qualité en compagnie de sa famille;

Plus largement, l’enfant pauvre des pays dits « émergents », exploité au travail sous-payé, « habille » de sa sueur et de jolis vêtements qu’il ne portera jamais, tout un pan de l’Occident qui en redemande sans cesse;

Et encore pas si loin de nous, ces enfants trop jeunes et abusés de tant de manières par des adultes carencés…

Au lieu de quoi ces enfants seraient en droit de recevoir leur juste part de considération et de reconnaissance, être projetés au meilleur d’eux-mêmes;

Des films, des faits, des procès et de quoi encore ne sommes-nous pas trop souvent témoins de silenciement*…

Y aurait-il une escalade dans la consommation de l’enfant-objet là où l’interdit est transgressé à outrance?

Seigneur Jésus, toi qui es Fils de la Vie et Parole, qui délivre du silenciement et qui es Frère d’une multitude de petits que tu connais et appelles chacun par son nom,

donne à ton peuple entier d’entrer en mutation: une mutation du regard, des mains, du cœur et de l’esprit afin de porter en ton nom tes petits,

de les élever dans ton Amour et de les projeter dans la Communion de tes Artisans de Paix, afin qu’ils puissent te  rencontrer et découvrir ton Amour et ta Compassion; et qu’ainsi à leur tour, ils deviennent Femmes et Hommes de Communion pour un monde transformé.

N’oublions jamais la Petite Espérance au cœur de l’enfant que nous avons été et qui habite envers et contre tout chacun des petits qui nous sont confiés!

Marie-Hélène

*Le mot « silenciement » nous vient de l’auteur Eni Orlandi et plus précisément dans son livre « Les formes du silence », Éd. Les Cendres, 1996, (p.69-110). Venant de l’univers de la sociologie, il l’emploie justement dans le sens du licenciement d’employés: i.e. on leur donne leur « bleu » sans plus; Orlandi a repris le sens du licenciement pr/au silence cette fois; au lieu d’une mise à pied,  on met des humains au silence; leur parole est muselée. Voir la référence (fort intéressante) à un passage de l’auteur à ce sujet dans le lien qui suit:

http://books.google.ca/books?id=4-aOND5wuCkC&pg=PA45&lpg=PA45&dq=silenciement&source=bl&ots=G79y_Wy_nd&sig=eUEddeIJsJ-72UYD4DajJBWfIEc&hl=fr&sa=X&ei=vNVmVOvhHIn9yQSz04DoDg&ved=0CCIQ6AEwAzgK

En réponse à notre appel à la tolérance

indifference

Seigneur Dieu de Vérité et d’Amour, se pourrait-il que notre tolérance emprunte parfois des chemins qui la détournent de sa finalité profonde?

Sans cesse tu renouvelles nos pas, tu élargis nos horizons pour que la tolérance devienne chemin d’accueil jamais accompli de ma sœur, de mon frère en humanité…

Dans les faits pourtant, il arrive Seigneur, qu’il y ait par moments apparence de tolérance là où sous prétexte de ne pas juger, l’on refuse de se fier à son propre jugement…

Tu nous as donné en prime à notre venue en ce monde, la capacité de distinguer le bien du mal…

Or Seigneur, lorsque nous ne les distinguons plus l’un de l’autre, nous ne sommes pas loin de banaliser le mal…

Et alors Seigneur, nous vivons dans le mensonge: celui d’une tolérance qui cache cette terrible indifférence à l’égard d’autrui : on se balance carrément de ce que l’autre traverse, pense ou fait …

Serions-nous parfois dans une sorte d’anesthésie de l’âme, celle qui ouvre la porte à toutes sortes d’exploitations, pouvant aller même jusqu’à la barbarie?

Accorde-nous, Seigneur une profonde et authentique justesse d’âme; délivre-nous d’une pseudo-liberté qui se justifie elle-même dans l’arbitraire et la violence.

Amen!

Marie-Hélène

faites-pour-les-autresSeigneur, je t’en prie, ouvre nos cœurs à Ton Amour qui seul nous guérit de nos divisions.

Ce que nous ne pouvons réaliser de nous-mêmes, sans Toi, nous le pouvons par Toi, avec Toi et en Toi.

Affermis en nous la foi en l’incarnation de Ton Amour… car si la foi véritable est une grâce offerte en nos mains ouvertes… son agir est entre nos mains à l’œuvre.

Dans notre monde déchiré par ses nombreux conflits, on en vient souvent à reléguer la foi au rang d’une croyance intégriste, pour ensuite l’accuser d’être à la source de toutes nos guerres… comme si notre confiance et notre adhérence en Toi pouvaient agir contre Ton Amour.

Alors je t’en supplie, aide-nous à reconnaitre et à déloger en nous-mêmes tout ce qui est de l’ordre du non-amour, car comment guérir notre monde de son intolérance tant que sa graine est encore enracinée dans nos profondeurs.

Que nous mettions en pratique ces paroles que tu nous as données :

« Faites donc pour les autres tout ce que vous voulez qu’on fasse pour vous »

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même »

« Veillez et priez sans cesse »

Amen

Fea

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s