Appel pour la paix entre les religions

Peut-on éviter que les appartenances religieuses soient détournées à des fins de lutte de pouvoir?

Peut-on éviter, en ces temps de grandes tensions entre des factions armées qui légitiment leurs actions au moyen  de leur propre interprétation de la religion, de tomber dans les mécanismes de peur et de vengeance communs à tout conflit?

Quelques textes pour rappeler que la compassion, la charité et le pardon sont des valeurs communes à l’ensemble des grandes religions.

« Malgré leurs différences philosophiques et rituelles, toutes les religions se ressemblent: elles délivrent un message de compassion, d’amour et de pardon. »

Dalaï Lama

___

Comment les trois grandes religions monothéistes, partageant une seule et unique origine, peuvent-elles devenir un prétexte à autant de conflits?

« Toutes ces lumières proviennent d’un seul soleil »

Jalâl al-Dîn Rûmî, poète musulman soufi
qui fréquentait tout autant les chrétiens
et les juifs que ses coreligionnaires de l’Islam.

Rûmî  raconte l’histoire de trois voyageurs fatigués par leur chemin qui se disputaient pour savoir ce qu’ils pourraient acheter pour apaiser leur soif. Le premier disait qu’il voulait acheter de l’üzüm (« raisin » en turc), le deuxième de l’israfil (« raisin » en grec) et le troisième de l’inab (« raisin » en arabe). Un homme qui passait devant eux s’arrêta pour essayer de comprendre l’objet de leur querelle et il leur demanda ce qui leur arrivait. L’un d’entre eux répondit : « Je veux acheter de l’üzüm et lui de l’israfil et lui ne veut que de l’inab. » L’homme leur expliqua alors qu’il s’agissait de la même chose mais dans trois langues différentes.

Source : http://expositions.bnf.fr/parole/arret/06.htm

___

À témoin de toutes ces « lumières qui proviennent d’un seul soleil », un rappel de la « règle d’or » ou « éthique de réciprocité commune à toute religion, tradition spirituelle ou culture, règle universelle se résume au plus simple à  « traite les autres comme tu voudrais être traité » ou « ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse! »
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89thique_de_r%C3%A9ciprocit%C3%A9

___

 « Ils (les participants à la Conférence internationale pour le dialogue des cultures et des religions) en appellent particulièrement aux dignitaires religieux, aux autorités chargées de l’exercice du culte et des affaires religieuses ainsi qu’aux dirigeants des partis politiques et des gouvernements, pour veiller à ce que, dans le respect des dogmes et des pratiques religieuses, mais aussi de la liberté d’exercice du culte et de conscience, le dialogue, ce mieux-vivre ensemble, soit rétabli ou instauré d’une manière durable. Les religions, particulièrement les trois religions abrahamiques, mais au-delà, ne doivent en aucun cas être mises au service de modes de gouvernement ou de gestion politique et sociale discriminatoires. Les valeurs universelles prônées par les religions – justice, solidarité, ouverture à l’autre, respect de la dignité humaine -, doivent être à la base du dialogue entre civilisations comme le sont celles des droits humains universellement reconnus. »  Article 6 de l’Appel de FES pour le dialogue des cultures et des religions. Conférence internationale pour le dialogue des cultures et des religions, Fès (Maroc) du 30 septembre au 2 octobre 2013.
http://www.francophonie.org/IMG/pdf/appel_fes.pdf

___

« Il y en a qui voient dans les religions une immense source de violence au point où si elles disparaissaient, le monde ne s’en porterait que mieux, selon eux. D’autres, au contraire, les envisagent comme d’indispensables artisanes de paix. Tous ont en mémoire une longue liste d’événements – anciens ou récents – pour corroborer leur jugement. D’un côté, des actes de violence inouïs, abjects, barbares, et de l’autre, des témoignages admirables de solidarité, de compassion, de résistance héroïque au mal – tous faits au nom de Dieu. Ainsi, les religions sont capables du pire comme du meilleur. Mais à quoi puisent ces extrêmes : le pouvoir de fomenter la haine, d’humilier, de dominer, et celui de générer la bonté, l’amour, l’entraide?

Le regard se porte d’abord naturellement sur les textes sacrés des grandes religions. Or, ce qui frappe, c’est l’immense bonté qui s’en dégage : le Dieu des humiliés de la Bible, le Dieu des pauvres et des opprimés des Évangiles, le Dieu miséricordieux du Coran, et les devoirs de solidarité, de partage et de justice qui en découlent. « Croire que Dieu peut ordonner aux hommes des actes atroces d’injustice et de cruauté, c’est la plus grande erreur qu’on puisse commettre à son égard », écrivait carrément Simone Weil dans sa Lettre à un religieux. »

« La religion – dont la raison d’être apparaît avec les deux racines latines possibles du mot : religare (relier) et religere (relire) – se voit ainsi défigurée. Elle ne relie plus les êtres humains entre eux, elle les lie. Elle ne relit plus la vie et les réalités insaisissables, en quête de sens; elle assène une vérité, elle lit au pied de la lettre, elle tue le sens en l’imposant. »

Jean-Claude Ravet, Violence et religion, Revue Relations, no 744, novembre 2010
http://www.culture-et-foi.com/critique/jean-claude_ravet.htm

___

Témoignages

Oui, les musulmans se prononcent en grand nombre contre la violence et l’intolérance!

On entend souvent que les musulmans «ordinaires» hésitent à dénoncer des actes violents commis par les extrémistes. Voici un texte qui énumère les multiples prises de position de personnes et d’organisations de tous les coins du monde musulman qui peuvent aider à nuancer cette perception et peut-être même à la faire disparaître complètement.

« actes qui violent les lois islamiques, la conscience islamique »
 L’Union internationale des savants musulmans

« un danger pour l’islam et les musulmans, qui nuit à leur image en même temps qu’il verse le sang et répand la corruption ».
Grand mufti d’Egypte, Shawki Allam

« conscients que l’injustice et la barbarie doivent être combattues sans relâche, tant en Irak qu’à Gaza et ailleurs »
Associations et personnalités issues du Maghreb

 «(Les actions) contre les minorités religieuses en Irak violent l’enseignement coranique ».
Société islamique d’Amérique du Nord (ISNA)

« ces situations dramatiques mettent en danger le travail de cohésion et de paix dans le monde ».
Rassemblement des musulmans de France (RMF),

Ces citations sont extraites de l’article : Oui, les musulmans réprouvent largement « l’État islamique » et ses exactions – Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Saphir News, 16 Août 2014
http://www.saphirnews.com/Oui-les-musulmans-reprouvent-largement-l-Etat-islamique-et-ses-exactions_a19498.html

Merci à Normand Breault d’avoir repéré cet article.

 

Voir aussi la campagne lancée au Royaume-Uni sur les réseaux sociaux. Des musulmans utilisent le mot-clé #NotInMyName (pas en mon nom) pour se dissocier de la violence utilisée par les groupes extrémistes.

___

« Qui se lèvera pour les minorités persécutées d’Orient? (…)  La douleur de la Shoah, des siècles de massacres et de persécutions ont sculpté dans le judaïsme un amour de l’humanité : oui, la barbarie nous touche. (… ) Que nous n’arrivions pas trop tard! »

« Appel à  l’action rapide pour les minorités d’Orient » par le grand rabbin de France, Haïm Korsia. Le Devoir, le lundi 22 septembre 2014, page B6 (Agence France-Presse)

 ______

Autres infos et liens

Le numéro d’été 2014 du webzine Vivre ensemble, publié par le Centre justice et foi (Montréal), livre un article de Georges Corm intitulé Le christianisme arabe pris en tenaille entre les politiques occidentales et les mouvances islamiques armées. Lire le texte intégral à : http://cjf.qc.ca/userfiles/file/VE/ETE-2014/Art_Corm_Vol21No74.pdf

___

À l’Université de Montréal, la Chaire de recherche du Canada Islam, Pluralisme et Mondialisation, dont le titulaire est le professeur Patrice Brodeur, vise à l’avancement de la recherche dans les sciences islamiques et les sciences des religions. Aller à : http://www.cerum.umontreal.ca/islam/index.html.

___

À  l’œuvre pour la paix

Quelques initiatives de solidarité, de paix et d’entraide interreligieuse :

Aux États-Unis, le Faith Forum Middle East Policy, a adressé au Président Obama une lettre signée par 65 personnalités pour proposer des moyens non militaires d’arriver à « une paix juste » au Moyen-Orient. Lire le texte intégral de la lettre en anglais :   www.maryknollogc.org/article/53-national-religious-groups-academics-ministers-urge-alternatives-us-military-action-iraq/

___

À l’occasion de la Semaine pour la paix en Palestine et Israël, du 21 au 27 septembre 2014, le Forum œcuménique Palestine-Israël du Conseil Œcuménique des Églises invite à signer une pétition pour libérer les prisonniers injustement détenus dans les prisons israéliennes (Le 1er septembre, on comptait 6,000 Palestiniens prisonniers politiques incluant 19 femmes et 192 enfants. Pour joindre la campagne et signer la lettre adressée au Commissaire des Droits de l’Homme de l’ONU, cliquer sur ce lien : http://www.avaaz.org/en/petition/United_Nations_Office_of_the_High_Commissioner_for_Human_Rights_OHCHR_Ensure_justice_to_Palestinians_illegally_imprisone/?mOYToib

___

Dialogue With Muslims, August 20, 2014. Dialogue avec les Musulmans. Déclaration du Comité des affaires œcuméniques et interreligieuses de la Conférence des Évêques Catholiques des États-Unis.
http://www.usccb.org/beliefs-and-teachings/ecumenical-and-interreligious/interreligious/islam/dialogue-with-muslims-committee-statement.cfm

___

Allemagne, 21 septembre 2014 : Quelque 2000 mosquées, notamment à Berlin, Hambourg, Munich ou Hanovre, participent à une journée baptisée « Musulmans contre la haine et l’injustice » et organisée par le Conseil de coordination des musulmans, l’une des principales organisations de la communauté en Allemagne.
http://www.rtbf.be/info/monde/detail_des-musulmans-de-toute-l-allemagne-contre-la-haine-et-l-extremisme?id=8359721

___

En Irak,  « 12 Assyriens chrétiens échappent aux griffes de l’État Islamique »… grâce à l’aide d’un musulman.
http://www.sit-france.org/index.php?page5-12

… Les douze Assyriens reçurent des cartes d’identité émises par l’État Islamique puis reconduits à Bartella. Ils décidèrent de quitter au plus vite leur ville. Leur exode fut facilité par un musulman adversaire de l’État Islamique, habitant Mossoul. Les Assyriens prirent deux taxis pour se rendre à Mossoul, se rendirent chez le musulman qui les hébergea une nuit puis organisa leur voyage vers Kirkouk, dont le faux motif était d’assister à des obsèques. Le groupe franchit quelque 16 barrages de contrôle de l’État Islamique. Au dernier contrôle, à 1 km de Kirkouk, on leur confisqua leurs papiers, mais ils purent s’y rendre à pied : ils y furent accueillis par les Peshmergas. Ils sont désormais sains et saufs.

Source : Assyrian International News Agency (15 septembre)

___

À Montréal, le Groupe Inter Foi – Lieu de dialogue entre personnes croyantes et humanistes –  propose des  rencontres mensuelles pour clarifier son propre enracinement religieux et mieux comprendre en quoi la religion de l’autre est différente. Contact : écrivez à Pierrette Pelletier info@foi-spiritualité.ca.

_______

Contribution des correspondants

Nous avons reçu un témoignage sur les jeunes détenus politiques en Égypte, suite à l’Appel du 21 septembre. Voir l’article envoyé par Rafik Salama :
https://antennesdepaix.org/2014/09/18/21-septembre-journee-internationale-de-la-paix/

« Ma vie si elle peut avoir une signification quelconque ou si un jour elle peut être mémorisée, je veux que ce soit à propos d’espoir, de rire, de passion, de joie et d’amour pour la vie. Comme l’est ma révolution ».

Yara Sallam

Yara a été arrêtée et placée en détention
pour avoir protesté contre la loi d’anti-protestation, le 21 juin 2014

Voici un extrait du texte envoyé par notre correspondante au Caire, Samar Shenouda, 23 septembre 2014

Patience… patience

Voilà une parole de sagesse que les Égyptiens pratiquent et vantent à merveille:

Patience devant les longues files d’attente,
Patience pour produire des documents officiels,
Patience pour traverser la grande ville du Caire aux heures de pointe !
La patience, dit-on, selon un dicton bien connu en Egypte, est la clé de la délivrance !

Mais aujourd’hui, dans les prisons de l’État, les jeunes activistes ne semblent pas se fier aux procédures habituelles de la magistrature égyptienne.

Ils sont tous les jours plus nombreux à se joindre à ce mouvement de grève de la faim commencé il y a quelques semaines désespérément ici et là par quelques détenus isolés.

Aujourd’hui,  ils sont appuyés par un nombre grandissant de grévistes de l’intérieur et de l’extérieur des prisons (80 de l’intérieur et 242 de l’extérieur).

Les murs de prisons qui les isolent et les réduisent au silence, la faim qui les vide de leur énergie et qui les fragilise au maximum ne les empêchent pas de dicter leur volonté au jeu politique qui se joue à l’extérieur des prisons. Réduits au silence, leur voix redevient audible.

_______

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s