Poèmes

À propos de l’élimination de la violence envers les femmes

Tolérance?

De Rita Amabili

Si Amnistie parle de toi jeune fille aux yeux verts
C’est qu’on a dépouillé ton cœur et déposé l’enfer
Dans ton corps mille fois privé, on perpétue le mal
Et le conflit se continue comme s’il était normal

Ces violences contre les femmes parce qu’elles sont femmes,
Ne doivent jamais ressembler à une normalité.
Abus sexuels, viols, excision, prostitution forcée
Elles sont à la fois manquement aux droits humains et drames

Si Amnistie parle de toi jeune femme aux yeux bleus
C’est que tu n’idéalises plus ton si bel amoureux
Depuis qu’il a blessé ton corps de tous ses coups haineux
Et qu’il a fait mourir ton fils, ton enfant valeureux

Ces violences contre les femmes parce qu’elles sont femmes,
Ne doivent jamais ressembler à une normalité.
Abus sexuels, viols, excision, prostitution forcée
Elles sont à la fois manquement aux droits humains et drames

Si Amnistie parle de toi, grand-maman aux yeux clos
C’est que tu attendais si fort le soldat jeune et beau
Il devait libérer ton peuple, il a percé ta peau
Tu étais esclave sexuelle de ce jeune salaud

Ces violences contre les femmes parce qu’elles sont femmes,
Ne doivent jamais ressembler à une normalité.

Abus sexuels, viols, excision, prostitution forcée
Elles sont à la fois manquement aux droits humains et drames

_____

À propos des droits des enfants :

VENT D’ÉQUITÉ [1]

Dors petit enfant, dors
Demain peut-être, tu n’auras plus besoin de travailler
Dors petit enfant, dors
Notre planète se couvrira d’un grand vent d’équité.

Le prix des fèves de cacao a encore baissé
Obligeant une fois de plus ton père à s’endetter
Il a dû vendre ton travail pour un prêt à taux injuste
Bien vite, tu t’es retrouvé dans ce long taudis vétuste

D’où tu partais tôt le matin, fatigué et mal nourri
Dans une mine d’étain, dans une usine de tapis,
Petit Poucet affaibli dans une carrière de sable,
Qui n’aura jamais de pain à semer comme dans la fable

Dors petit enfant, dors
Demain peut-être, tu n’auras plus besoin de travailler
Dors petit enfant, dors
Notre planète se couvrira d’un grand vent d’équité.

Au bout de la chaîne humaine se trouvent souvent des femmes
Elles emballent fruits, légumes, fleurs, et vêtements qu’elles brodent
Elles n’ont souvent pas de contrat mais un cœur qui proclame
Que l’amour au-delà de tout, blesse une vie qui s’érode

Leur cruelle réalité montre la mondialisation
L’échec criant d’humanité, la blessure, la contrefaçon
Je sais que d’un autre côté, les riches amassent une fortune
Leur servira-t-elle à racheter un jour toute rancune?

Rita Amabili

___

JE NOMME LES ENFANTS

La rosée gelée se crispe de froid
Elle ne se figera pas, elle se répand
Certains matins, il givre comme un désarroi
Dans ma prière, je nomme les enfants.

Le givre s’étend au peuple de la terre
Il prend la face de mille et une guerres
Comme pour aider, comme pour donner mon temps
Dans ma prière, je nomme les enfants

Le cœur du monde tremble sous la colère
De l’autre qui va sa vie en hurlant
Je tends la main, devenant solidaire
Dans ma prière, je nomme les enfants

Ils sont souvent victimes innocentes
Du mal d’amour, de la frayeur des gens
Blessés aussi, plus loin que toute attente
Dans ma prière, je nomme les enfants

Je songe à tous ceux-là que la vie blesse
A l’âme triste de ces millions de gens
Que ma pensée leur fasse une caresse
Dans ma prière, je nomme les enfants

Souvent sensible au maintien de mon frère
ont le front ploie sous l’existence amère
Je sais l’espoir Dieu, en te regardant
Dans ma prière, je nomme les enfants

A la douleur, je n’ai pas de réponse
Tes yeux pourtant savent toucher au-dedans
Pour faire jaillir l’amour que tu prononces
Dans ma prière, je nomme les enfants

Je nomme ceux qui souffrent ton absence
De nombreux voiles te cachent si souvent
L’hiver passe et vient la renaissance
Dans ma prière, je nomme les enfants

La rosée enfin se réchauffera
Tu dis ton amour éternellement
Je t’attends mais toi, tu es toujours là
Dans ma prière, je nomme les enfants !

Rita Amabili 2014

[1] SOURCES :

http://www.pouruncommerceequitable.com/en/assets/english/taor_fr_sum.pdf
http://www.lasiembra.com/francais/conacafr.htm
http://www.equita.qc.ca/qui/quisommesnous.htm
http://terreunie.qc.ca/
http://www.devp.org/testF/communiques/communiques2003_44-f.htm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s